Le confort de nos tiny houses provient de la chaleur du bois

Le bois est une matière naturelle qui renforce l’impression de confort.

On se rend compte, en habitant une mini-maison, que le bois, on l’apprécie d’abord avec nos sens : avec la vue, au toucher, à la sensation de chaleur sur la peau, et puis le bois, ça sent bon !

Cette sensation de bien-être est due aux qualités hygrométriques du bois, au choix des essences mises en œuvre, et aux nombreuses ouvertures qui prolongent le regard.

On fait le tour du confort des mini-maisons avec le créateur de l’Atelier Bois d’Ici, Jean-Daniel Blanchet : interview.

À l’Atelier Bois d’ici, le confort thermique des mini-maisons en bois découle de notre système constructif.

Jean-Daniel Blanchet : «Je suis constructeur de tiny houses et de maisons ossatures bois et l’isolation est au coeur de mon métier.  Et avec l’isolation végétale, on a un confort thermique super agréable. Et avec le contact du bois partout autour, on n’a pas d’impression d’humidité parce qu’elle est régulée. »

« Par exemple, dans un vrai penty breton, vous avez une sensation près d’un mur en pierre, l’hiver. Vous ressentez le froid. Vous sentez bien que près d’une planche de bois ou près d’un schiste, l’impression n’est pas la même, le rayonnement est tout à fait différent.

C’est aussi parce que le bois est un très bon régulateur hygrométrique. Dehors on aura peut être 90% d’humidité, dedans on aura 50 ou 55%, ce qui procure un excellent confort. »

Chauffage au bois adapté au volume d’une tiny house

« Et en plus, avec la chaleur du poêle à bois, en 10 minutes la petite flambée va faire monter la température à 22 degrés. On peut vivre en T shirt et caleçon toute l’année. C’est peut-être dû aux volumes mis en oeuvre, mais ici on ressent plus de confort à la même température que dans ma propre maison en bois. »

Pour la construction, on choisit chaque bois pour ses qualités propres

« Dans nos tiny houses, vous avez une dizaine d’essences de bois autour de vous. C’est comme dans un chalet de montagne, le bois est omniprésent. Le bois est partout : intérieur, extérieur, ossature, charpente… On exploite chaque essence pour ses qualités propresDehors, le bardage est en bois scié brut. S’il n’est pas raboté, c’est pour mieux préserver les fibres du bois et augmenter sa longévité. »

Note : nous utilisons exclusivement du bois non traité, naturellement en classe 4 ou 5. Voir ici la page consacrée aux tiny houses écologiques.

En tout, une quinzaine d’essences de bois pour une tiny house

« Et dedans, avec un peu d’entrainement, on finit par reconnaître les différentes essences de bois rien qu’à leurs teintes naturelles. Par exemple, dans ce Penty Coat, le limon* de l’escalier est en cyprès de Lawson, tellement clair qu’il en est presque blanc, alors que les marches sont rosées, elles sont en thuya. Et le peuplier, on l’a choisi pour habiller les murs intérieurs parce que cette essence a deux qualités principales à nos yeux : d’abord, elle éclaircit l’intérieur de la Tiny et la rend plus lumineuse, et en plus c’est un bois léger et solideVoilà, on joue sur l’esthétique et la chaleur des bois, les différentes essences vont créer des contrastes. Avec toutes ces couleurs et les ouvertures vers l’extérieur, on ne se sent pas dans un boîte ! »

Vision panoramique du dehors

« Notre choix, c’est de proposer des tiny houses avec vue. Parce que l’espace dans une mini-maison est par nature plus réduit, même si la pièce est confortable en volume. Et puis, la lumière est partout ! »