Tiny house écologique

Nos tiny houses, des petites maisons en bois écologiques

L’Atelier Bois d’Ici livre ses mini-maisons bois durables partout en France et en Belgique. Nos principes écologiques appliqués à la construction de nos tiny houses fonctionnent au quotidien.

Nos conceptions professionnelles de la construction s’enrichissent du respect de l’environnement. Comment assumer la construction-bois écologique en 5 points :

1 – Des circuits courts pour construire nos maisons en bois

Nous construisons des petites maisons écologiques parce que tous les matériaux utilisés sont d’origine locale. Et même “hyper locale” car tous les bois par exemple proviennent d’un rayon de 30 km maximum autour de la scierie. Nos clients peuvent donc choisir leur bois en passant à l’atelier. Les choix se font en fonction de leurs goûts, parce que l’Atelier dispose d’une quinzaine d’essences utilisables. (Voir la page consacrée aux essences de bois ici). Pourquoi aller chercher un Red Cedar à l’autre bout de l’Atlantique alors qu’on a les mêmes essences ici ? Le Thuya plicata, c’est le Red cedar breton, il a les mêmes qualités : un peu plus noueux, mais même durabilité. Pour l’isolation, tous les matériaux sont bio sourcés : chanvre, lin, laine de bois, laine de mouton.

2 – Et même circuit ultra court avec la scierie mobile

L’Atelier propose même à ses clients de construire leur habitat avec leur propre bois ! C’est en effet grâce à une scierie mobile que nous pouvons aller chercher le bois sur place : construire l’habitat des clients avec leur propre bois, souvent planté par le père ou le grand-père, c’est une démarche hyper locale. Certains des bois de notre “Penty Coat” (notre première tiny house) sont directement issus de la forêt locale car ils étaient véritablement exceptionnels mais intransportables. Le séquoia qu’on retrouve dans la tiny house est valorisé au lieu de partir en bois de chauffe, et il aura un usage pour des dizaines et des dizaines d’années. C’est notre état d’esprit de construire des micro habitats durables.

Rendez-vous en bas de page pour en savoir plus sur notre filière “bois local”.

3 – Fabriquer nos maisons avec des bois non traités

Vivre toute l’année dans une petite maison en bois non traité, c’est respirer moins de molécules nocives, moins de fongicides et de C.O.V. (les composants organiques volatils de type formaldéhyde). Les conséquences pour les clients c’est qu’ils ont l’assurance de vivre dans un endroit sain. Mais aussi de savoir comment est faite leur petite maison ! Tous les bois mis en œuvre par l’Atelier respectent ce qu’on appelle les « classes de service » ou classes de bois. C’est le classement des essences de bois en fonction de leur utilisation ( taux d’humidité, contact direct avec le sol, disposition horizontale ou verticale du bois, etc.). Le bois peut avoir une « durabilité naturelle » vis à vis de ce classement ou bien une « durabilité conférée », grâce à l’application d’un traitement. Ici, tous les bois utilisés en extérieur sont de classe 3 ou 4. Naturellement et sans traitement.

En savoir plus sur les classes de bois ici : Comité National pour le Développement du Bois.

4 – Construire votre tiny house en partenariat avec des prestataires locaux

Tous les prestataires qui viennent compléter la construction bois sont présents sur le Finistère. La filière locale va permettre de soutenir une économie locale. Vivre et travailler au pays, c’est plus durable et plus humain. Les remorques-plateau sont fabriquées dans le Finistère à Crozon pour une grande partie (Remorques Marrec), ainsi qu’en Charente. La plomberie et l’électricité sont confiées à des entreprises locales pour une meilleure qualité de mise en œuvre et de matériaux, et nous nous fournissons chez Écologie et habitat à Ergué Gaberic pour les matériaux d’isolation. Les constructions sont fiables et l’Atelier Bois d’Ici, qui dispose déjà d’une garantie décennale pour ses maisons à ossature bois conventionnelles, a donc étendu sa décennale aux tiny houses sur châssis fixe.

5 -Respecter les principes de la construction bois

Le respect des principes de la construction ossature bois, ça veut dire que les clients de nos maisons nomades peuvent partir loin. À l’autre bout de la France ou plus loin, parce que n’importe quel professionnel de la construction bois pourra intervenir sur la maison. En effet, le type de construction de cette maison ossature bois est connu de n’importe quel charpentier constructeur bois. Il va pouvoir la modifier, la transformer, l’ouvrir, etc. Avant même d’ouvrir le mur, il saura comment il est constitué : ce sont des savoir-faire répandus partout dans le monde ou presque. Les raccords d’étanchéité sont assez faciles à mettre en œuvre et on peut rajouter une fenêtre, une porte. On peut même ouvrir la tiny house pour la raccorder à un autre micro habitat, rajouter un auvent pour la terrasse, etc.

Voir la vidéo ci-dessous sur nos principes constructifs :

Principes constructifs de la tiny house

La tiny house, votre future mini maison en bois, habitable à l’année, confortable et transportable.

Sans permis de construire, sans fondations, écologique, bien isolé et facile à chauffer, c’est votre micro-habitat dans l’esprit des maisons nomades… ou pas. Volume, lumière, essences de bois non traité : votre tiny house sera construite sur-mesure en fonction de votre cahier des charges, c’est à dire de son utilisation et de vos objectifs : habitat à l’année, mini-maison de vacances, résidence secondaire, pour la location, pour une chambre d’amis…

Le système constructif de nos tiny houses

Pour vous expliquer notre principe constructif, nous partons du principe que nous sommes dans une tiny house sur châssis fixe en cours de construction, de taille très classique soit 5,25 m de longueur par 3,5 m de hauteur sous plafond.

Le cahier des charges d’une tiny house intègre forcément le déplacement : assurer rigidité et souplesse lors du déplacement

Dans les contraintes de construction, par principe, la tiny house va connaître des déplacements sur la route, même s’ils sont rares. Il faut donc qu’elle allie souplesse et résistance. En outre, elle doit être structurellement légère et étanche. Quand vous viendrez nous voir à l’Atelier nous aborderons dans le détail les questions relatives au hors d’eau / hors d’air.

Mur ossature bois

Un mur en ossature bois c’est un rectangle encadré verticalement et horizontalement : lisse basse, lisse haute et montants verticaux. Sans contreventement (*), ce rectangle va se transformer en losange. Avec un le contreventement il va être rigide et garder ses angles droits, tout simplement.

Donc, notre système de contreventement est construit avec des écharpes en bois (*). Des panneaux de bois compressé, sans colle (laine de bois) font office d’étanchéité et d’isolation supplémentaire, avec 22 mm d’épaisseur sur toute la périphérie, ce qui permet de supprimer tous les ponts thermiques de votre mini maison sur roues. Ces panneaux de laine de bois servent d’isolation par l’extérieur thermique et phonique et aussi étanchéité à l’eau. Les montants de 8cm d’épaisseur intègrent une isolation biofibtrio et/ou laine de bois. 

>> Quelques termes techniques du mur à ossature bois

(*) Contreventement est un système statique destiné à assurer la solidité globale de votre mini-maison lors de vos déplacement sur routes, chocs, freinage, vent, … Il renforce la stabilité des axes horizontaux et verticaux et empêche le flambement (torsion).

(*) Echarpe en bois : c’est un étai en bois disposé en oblique sur la charpente ou le mur, pour soutenir, renforcer et maintenir les angles droits.

Votre tiny house en bois local : au plus proche de la nature

Le bois, c’est la matière première de l’entreprise. Quand il n’est pas scié sur place, le bois est acheté en grumes*, en circuit court à moins de 30 kilomètres de la scierie où il est débité en planches. Provenance des bois, sélection, stockage, mise en œuvre : parlons « bois » …

(*) Une grume, c’est un tronc d’arbre sans ses branches

Les essences de bois adaptées à la construction d’une Tiny House sont choisis en fonction de 4 principaux critères :

  • leur durabilité

  • leur propriétés mécaniques

  • leurs propriétés mécaniques

  • et leur poids, car c’est un paramètre très important pour une maison transportable, pour respecter les gabarits routiers notamment.

  • L’esthétique

Mais c’est aussi du cas par cas dans la sélection des essences de bois, selon les disponibilités en bois local et en arbres à prélever et les goûts de chacun.

Combien d’essences de bois dans une Tiny House de notre atelier ?

Nous mettons en oeuvre jusqu’à 12 essences de bois différentes dans une seule mini-maison. Mais ceci dépend aussi des opportunités. Par principe, on joue sur des essences variées. Séquoia, hêtre, châtaignier, noyer, if, etc. parce que chaque essence a ses qualités et son rôle à jouer.

Certaines bois sont adaptés à un usage extérieur et d’autres pour l’intérieur

Et c’est même plus complexe que cela: par exemple nous employons le Cyprès pour l’ossature, le Thuja Plicata (Tuya) en bardage, l’Aulne et le Peuplier pour le lambris. Et le solivage – la structure du plancher – de la mezzanine est en Séquoia, l’ameublement et les plans de travail en Douglas, en Cyprès de Lawson et Thuja. Quand nous disposons de Noyer noir, nous l’utilisons pour l’ameublement (nous avons monté une table en 2017 en Noyer noir et en Frêne). Les échelles sont souvent en Peuplier. Pour les étagères, nous avons du Hêtre chauffé et de l’If pour les étagères.

Pas de formaldéhydes dans nos tiny houses : les grandes qualités du bois naturel non traité

Aucun de nos bois mis en œuvre n’est traité : vous ne respirerez pas de fongicides ni C.O.V (Composant organique volatil  comme le formaldéhyde) dans nos tiny houses.

Il n’y a pas d’intérêt de traiter le bois car c’est du bois naturellement en classe 3 ou 4 pour ce qui est de l’extérieur. Les essences de bois sont naturellement résistantes à l’extérieur sans traitement. C’est ce qu’on appelle « les classes de service ».

Le classement des essences de bois s’effectue en fonction de leur utilisation extérieure ou intérieure, horizontale ou verticale, etc. C’est un domaine qui fait l’objet de normes, vous pouvez en savoir plus sur les classes de bois ici : Comité National pour le Développement du Bois. Le bois qui a une durabilité naturelle n’a pas besoin de traitement.

Le traitement est appelé « durabilité conférée ». Notre bois est naturel et sans traitement. Pourquoi on irait polluer notre habitat et notre atmosphère quotidienne si on n’a pas besoin de ces traitements ?

Gestion des essences de bois à l’Atelier : une approche unique

Jean-Daniel le gérant est charpentier, constructeur de maisons bois… et scieur. Disposer d’une scierie et de lieux de stockage sur le périmètre de l’atelier permet d’assumer une approche originale. Comme par exemple être ouverts à toutes ces essences de bois et tous ces arbres qui sont refusés dans les process industriels. Si nos tiny houses ne sont pas standard, c’est parce qu’il n’y a pas de process industriel et que nos bois sont tous différents.

Le Thuja Plicata, par exemple, c’est le Red Cedar, mais breton : il en a les mêmes qualités, certes un peu plus noueux, mais avec la même durabilité. Toutes ces haies de Thuja et de Cyprès qui ont été plantées partout par chez nous dans les années 1970/1980, l’Atelier Bois d’ici les valorise.

Les autres critères de durabilité d’un bois

La durabilité d’un bois en extérieur va dépendre de son stockage. Si vous mettez du bois au sol en contact avec la terre, il ne va pas durer. Par contre un bois bien ventilé et bien stocké va pouvoir rester là des dizaines et des dizaines d’années. Sans souci. À l’Atelier, nous sommes responsables du stockage avant et après le sciage, alors nous garantissons la qualité et la traçabilité des bois.

Dans une Tiny House en bois, nous allons retrouver les mêmes principes de stockage du bois : nous avons une lame d’air derrière le bardage, la maison est surélevée du sol, sans contact. Dès lors la durabilité de ces petites maisons se compte en dizaines d’années, tout comme ces maisons américaines ou scandinaves qui ont plus de 300 ans ! Nous ne vendons pas des produits de consommation mais des maisons en bois.

Nos mini-maisons sont jolies et rustiques. Rustique n’est pas le synonyme de campagnard ou mal dégrossi, : en écologie et en agriculture, rustique veut dire qui ne craint pas les intempéries et qui est robuste et résistant.

Gros plan sur quelques essences de bois utilisées à l’Atelier?

Le peuplier confère un côté esthétique, avec de plus une grande facilité de sciage et de rabotage. C’est un bois d’intérieur, tendre, classe 1 et c’est beau. Il est très clair avec un veinage agréable à l’oeil et au toucher. Et surtout dans nos Tiny Houses c’est un bois ultra léger.

Le tuya plicata est mis en oeuvre pour sa légèreté et sa beauté : c’est un très joli bois un peu rosé. L’avantage aussi c’est que cette essence a un grain vraiment très fin, facile à travailler, très tendre à scier aussi, et puis c’est un séchage naturel très rapide. Nous l’apprécions à l’Atelier pour ses aspects léger, esthétique, sa qualité de grain après ponçage et huile de lin. Et le tuya a beaucoup servi en Bretagne pour faire des haies : la ressource est abondante.